Élections du 26 mai 2019 – Forces et faiblesses du programme électoral du PTB

Votez PTB pour un gouvernement de la taxe des millionnaires et rejoignez le PSL pour l’épauler des mesures socialistes qui s’imposent

Le 24 février dernier, le PTB a présenté son programme ‘‘Un programme social, c’est vraiment phénoménal’’ en vue des élections de mai, un texte fort de 849 revendications articulées autour de 6 thématiques et de 40 chapitres dont l’argumentation s’étend tout au long des 252 pages. Dans son introduction, Peter Mertens, le président du PTB-PVDA, résume le fil rouge du programme 2019 en une phrase : ‘‘Une fiscalité juste, le progrès social et les investissements climatiques sont les trois piliers centraux de notre RedGreen Deal, notre plan rouge-vert’’.

Dossier de Boris (Bruxelles)

Les élections européennes vont-elles ébranler le « projet européen » ?

Est-ce un choix entre le nationalisme et l’Europe ? Entre l’extrême droite et les droits démocratiques ? Ou se cache t-il d’autres enjeux ? Partout en Europe, les politiciens et les partis politiques ont commencé leur campagne pour les élections au Parlement européen en mai. Les sondages d’opinion indiquent la fin de la « grande coalition » conclue entre le PPE (Parti populaire européen) et les sociaux-démocrates (S&D). Ce sont surtout ces derniers qui s’inquiètent des élections, car ils pourraient perdre encore plus de soutien et connaître un creux historique. Cela pourrait entrainer des crises au sein des partis au pouvoir et/ou des gouvernements dans divers pays européens.

Par Sonja Grusch, SLP (section autrichienne du Comité pour une Internationale Ouvrière)

USA. Réaliser le ‘‘Green New Deal’’ exige de défier le capitalisme

‘‘La seule chose dont nous avons besoin plus que d’espoir, c’est d’action. Une fois que nous commençons à agir, l’espoir est partout. Donc, au lieu de chercher l’espoir, cherchez l’action. Alors, et seulement alors, l’espoir viendra.’’ – Greta Thunberg, activiste suédoise de 16 ans qui a aidé à lancer la récente vague de mobilisations dans le monde entier contre l’inaction face au changement climatique.

Par Elan Axelbank, Socialist Alternative (USA)

Ici aussi, le 8 mars a largement fait son retour comme journée de lutte !

Entretien avec Emily Burns, organisatrice nationale de la Campagne ROSA

Cette Journée internationale de lutte pour les droits des femmes a mobilisé bien plus de monde qu’à l’accoutumée. Il est possible d’aller encore plus loin. Cela exige de soigneusement examiner les revendications que nous voulons défendre mais aussi la manière de le faire. Retour sur cette journée qui a renoué avec ses origines combatives.

Algérie. Le mouvement de masse fait vaciller le régime

Le départ de Bouteflika ne suffira pas : tout le système doit dégager !

Dans les médias dominants, les événements actuels en Algérie semblent tomber du ciel. En 2010, le Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO), dont le PSL est la section en Belgique, évoquait déjà ce pays comme une ‘‘chaudière sociale prête à exploser à tout moment’’. Nous nous sommes entretenus avec Cédric Gérôme, responsable du CIO pour le suivi de cette région du monde.

Le mouvement climatique à un carrefour : qui sont nos alliés naturels?

Depuis la marche historique pour le climat du 2 décembre 2018 et, surtout, depuis le début des grèves scolaires pour le climat le 10 janvier 2019, un mouvement historique et inédit s’est développé dans notre pays. La Belgique s’est retrouvée en toute première ligne des mobilisations internationales pour le climat et l’environnement. Parmi les manifestants et leurs sympathisants, un consensus semble régner : celui de transformer la société pour qu’elle respecte notre planète mais aussi tous ses habitants, dont les plus vulnérables. ‘‘Pas de justice climatique sans justice sociale’’ a-t-on pu régulièrement entendre. La vague pour le climat a le potentiel de devenir un tsunami qui pourrait balayer ces pratiques par lesquelles la planète bleue est sacrifiée au profit du billet vert.

Par Nicolas Croes