Chine : 30 ans après le massacre de Tiananmen

Ce 4 juin établira un record de participation à la veillée de Hong Kong commémorant le massacre de Pékin

Aujourd’hui marque le 30e anniversaire de l’horrible massacre perpétré à Pékin par l’Armée populaire de libération (APL) sur ordre des principaux dirigeants chinois. La Chine était alors en proie à un mouvement de masse révolutionnaire. Les manifestations de masse qui ont éclaté en avril 1989 ont paralysé Pékin pendant sept semaines et se sont étendues à plus de 300 villes. Une multitude de ‘‘mini-Tiananmens’’ ont également eu lieu ailleurs, d’énormes mouvements de contestation ont saisi des villes telles que Chengdu et Xian, dont les principales places ont également été occupées par des centaines de milliers de manifestants.

Par Dikang, chinaworker.info

Campagne ROSA : Ne pleurons pas, organisons la résistance !

Trump, Bolsonaro, Erdogan, Poutine – le populisme de droite et d’extrême droite menace les droits des femmes.

La nouvelle percée du Vlaams Belang est un fait. Avec 18% des voix en Flandre, le VB est le deuxième plus grand parti après la N-VA, dont il a repris un grand nombre de voix. Dries Van Langenhove de « Schild en Vrienden » sera bientôt membre du Parlement fédéral.

Elections 2019. Le Gouvernement a reçu des claques, la lutte de la rue sera décisive !

Dimanche noir en Flandre, percée de la gauche radicale dans tout le pays. Des gouvernements de gauche sont possibles en Wallonie et à Bruxelles.

Quel échec pour les partis qui ont lancé un ambitieux projet thatchérien il y a cinq ans ! Ils perdent ensemble 22 sièges à la Chambre et n’ont donc plus de majorité. Charles Michel n’a pas réussi à profiter de son poste inattendu de premier ministre : il n’a obtenu que 1.000 voix préférentielles supplémentaires en comparaison de son score de 2014. Le deuxième chef du gouvernement, Bart De Wever, qui n’était pourtant pas ministre, s’est défait de 72.000 votes préférentiels : un peu plus d’un cinquième de ses voix en 2014 ! Le CD&V perd quant à lui un tiers de ses sièges à la Chambre, le MR quasiment un tiers. Une fois les élections passées, tout le monde voit partout les ‘‘signaux des électeurs’’, mais le plus remarquable est souvent perdu de vue : le gouvernement suédois a été rejeté.

Le sexisme est dans l’ADN du système capitaliste

Marche contre le sexisme à Anvers à la suite du meurtre de Julie Van Espen

Le meurtre de Julie Van Espen a provoqué une réelle émotion. Les hommages rendus au travers de rassemblements et publications montrent avant tout beaucoup de tristesse et de soutien pour la famille et les proches de la victime. Ainsi que de l’incompréhension et de la colère. De la colère face à cette violence. De la colère face à l’inefficacité de la justice. De la colère face à l’inertie du monde politique. Et cela se comprend.

Un dossier d’Aisha (Anvers)

50 ans après Stonewall : c’est la lutte qui a tiré le mouvement LGBTQI+ hors du placard

Les émeutes de Stonewall en 1969 ont marqué la naissance du mouvement international LGBTQI+. 50 ans plus tard, beaucoup de choses ont changé, mais la lutte est-elle pour autant finie ? D’énormes progrès ont été réalisés sur le plan législatif, mais les statistiques démontrent que la discrimination et les actes de violence fondés sur l’orientation ou l’identité de genre n’ont pas disparu du tout. En Tchétchénie, il existe des camps de concentration pour homosexuels. Au Brésil, depuis l’élection de Jair Bolsonaro, encore plus de personnes trans ont été assassinées qu’auparavant. Trump a refusé l’accès à l’armée aux trans et des recherches récentes en Belgique montrent que la violence contre les personnes LGBTQI+ a fortement augmenté ces dernières années.

Version actualisée d’un dossier d’archive sur Stonewall (merci à Boris, de Gand, pour la mise à jour)