Introduction au matérialisme dialectique

Pourquoi avons-nous besoin d’une théorie ?

Le marxisme est la théorie révolutionnaire du prolétariat. Il est parfois appelé une « philosophie ». Le mot « philosophie » provient du grec ancien, la langue parlée en Grèce il y a plus de 2000 ans, et signifie « amour de la sagesse ». Une philosophie est un système d’idées utilisé pour tenter de comprendre le monde. Mais aujourd’hui, il nous semble que le marxisme est mieux défini comme étant une « théorie » plutôt qu’une « philosophie ».

Que s’est-il réellement passé le 10 novembre 1918 à Bruxelles ?

Le POB fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter la révolution

Le dirigeant du POB Joseph Wauters

a fait tout son possible

pour étouffer dans l’œuf l’appel

en faveur d’une république socialiste.

10 novembre 1918, Bruxelles. Le lendemain, les armes allaient enfin se taire. La veille, l’empereur abdiquait et l’Allemagne devenait une république. La révolution gronde. Durant ces journées, le pouvoir est vacant. Le contrôle de l’armée allemande vacille. Un conseil de soldats s’est substitué à Bruxelles pour que la retraite se passe de façon aussi ordonnée que possible. Le conseil de soldats cherche à rentrer en contact avec les ouvriers bruxellois. Des drapeaux rouges flottent. On pense à un État ouvrier. Même au sein du syndicat belge, le soutien à cette idée grandit.

Par Wilfried Mons

Plus que 12 ans pour éviter un désastre écologique irréversible

L’écologie libérale est impuissante, la lutte pour la sauvegarde de l’environnement sera anticapitaliste ou sera vaine

L’existence du système capitaliste représente moins de 1% de l’Histoire de l’humanité. C’est pourtant suite à son règne dévastateur que la planète pourrait être détruite. Tant et si bien que certains experts en matière d’écologie, qui parlaient jusqu’à présent d’anthropocène pour définir la responsabilité de ‘‘l’activité humaine’’ dans le réchauffement climatique, dénoncent aujourd’hui le capitalocène. Selon eux, cette modification sémantique est stratégique : il faut désormais penser la fin du capitalisme, et non la fin du monde.

Par Sébastien (Liège)

‘‘Le départ de Kabila n’est pas suffisant pour un vrai changement’’

Interview d’Alain Mandiki sur les élections présidentielles en RDC

Photo de Wikipedia

En décembre 2016, des élections au sommet de la République Démocratique du Congo (RDC) auraient dû avoir lieu. Le président Joseph Kabila, qui ne peut plus être candidat, n’a eu de cesse de reporter cette échéance. Sous pression, il a finalement dû céder et la RDC s’apprête à vivre un nouveau scrutin le 23 décembre 2018, 7 ans après la réélection contestée de celui qui est maintenant à la tête du pays depuis près de 18 ans, dont deux mandats électifs. Nous en avons discuté avec Alain Mandiki, militant au PSL et observateur assidu de la situation congolaise.

Propos recueillis par Stéphane Delcros

Le conseil des soldats allemands à Bruxelles en novembre 1918

Cela a dû faire un drôle d’effet à la population bruxelloise : le dimanche 10 novembre 1918 après-midi, un cortège de 5 à 6000 soldats allemands défilaient dans la ville au rythme de l’Internationale, drapeaux rouges à la main. C’était le point d’orgue du soulèvement de soldats allemands contre les dirigeants de leur armée et leur gouvernement. Cet épisode de la Révolution allemande mérite d’être davantage connu.

Dossier basé sur un texte de Tim Joosen paru dans notre livre ‘‘1918-1923: La révolution allemande’’

Guerre, révolution, fascisme. L’actualité de la Révolution allemande

Si beaucoup d’attention est consacrée cette année à la Première Guerre mondiale, les circonstances de sa fin semblent moins intéressantes aux yeux des commentateurs traditionnels. La Révolution allemande est à peine connue, alors que le processus de révolution et de contre-révolution en Allemagne a tracé les contours du XXe siècle. Nous estimons que jeter un regard sur cette période révolutionnaire reste d’une grande actualité. Elle a démontré que la révolution était bien possible dans un pays capitaliste développé. La Révolution allemande est née de la fatigue de la guerre et a précipité la fin de ce conflit mondial. A l’heure où tant de guerres font rage, savoir comment y mettre un terme est d’une actualité brûlante. L’échec de la révolution a permis au capitalisme de perdurer et de maintenir la Russie soviétique isolée et sous l’emprise progressive de la bureaucratie stalinienne. Tout cela a ouvert la voie au fascisme et à la Seconde Guerre mondiale. Il est aujourd’hui souvent fait référence aux années ‘30. Pour pouvoir entrer plus en détail sur ce sujet, la compréhension de la Révolution allemande est essentielle.