Allemagne. La révolution de 1923

Par Wolfram Klein

En 1923, l’occupation de la Ruhr par les troupes belges et françaises a conduit à une crise économique profonde en Allemagne. Le renversement révolutionnaire du capitalisme était à portée de main.

Le Putsch de Kapp (1920): 12 millions de grévistes stoppent un coup d’état militaire de droite

Le 13 mars 1920, le parlementaire monarchiste Wolfgang Kapp a pris le pouvoir avec le soutien de militaires influants tels que Lüttwitz et Ludendorf. Il s’agissait d’une première tentative des forces réactionnaires en Allemagne non seulement de stopper le processus révolutionnaire après la révolution de novembre mais aussi de passer à l’offensive contre le mouvement ouvrier et les acquis de la révolution. Ce premier essai de contre-révolution s’est heurté à une réponse vigoureuse de la classe ouvrière qui a gagné le soutien de larges couches de la classe moyenne et certains éléments de l’appareil d’Etat. Les travailleurs continuaient à se radicaliser, ce qui poussa à la coopération les socialistes de la majorité (SPD), les socialistes indépendants (USPD) et les travailleurs spartakistes au travers d’une grande grève générale nationale dans le cadre de laquelle de nouveaux conseils ouvriers ont été mis sur pied.

Par Stephan Kimmerle

Le capitalisme vert est-il une illusion ?

La fraude colossale de Volkswagen, deuxième constructeur automobile mondial, résume l’approche du système capitaliste en matière d’environnement. VW a arrangé des tests d’émissions de véhicules dans le monde entier pour augmenter ses bénéfices à court terme. Et l’Union européenne n’a rien fait – sous la pression des gouvernements qui soutiennent leurs propres industries automobiles. Peu importe que des milliers de personnes meurent de maladies directement liées à cette pollution, ou que la production massive de gaz à effet de serre menace la vie sur terre. PETE DICKENSON examine cet échec systémique.

Un monde en mutation : l’Anthropocène

Les êtres humains ont radicalement modifié la Terre, adaptant la nature à leur lutte pour survivre et s’épanouir. Le rythme du changement s’est rapidement accéléré avec le développement de l’agriculture et des sociétés de classe. La révolution industrielle et les percées scientifiques et technologiques de l’après-guerre ont atteint une vitesse vertigineuse. Certains disent à présent que nous sommes entrés dans une époque géologique particulière – une nouvelle ère humaine, l’Anthropocène. JESS SPEAR, membre du Socialist Party (CIO-Irlande).